APPRENDRE A S’AFFIRMER : LES BASES

Chaque jour, les interactions avec l’autre sont nombreuses, nous donnant beaucoup d’occasions de pouvoir interagir notre environnement tel que l’on est. Parfois cela est tout à fait naturel et parfois ça ne l’est pas. S’affirmer c’est pouvoir se respecter dans chacune de ses facettes devant les personnes avec qui nous sommes en relation. Alors comment bien s’affirmer ? Comment avoir les ingrédients de base pour avoir les bonnes clés pour bien s’affirmer ?

Après avoir défini ce qu’est l’affirmation de soi, nous verrons quels sont les outils à utiliser pour adopter un comportement assertif bénéfique sur du long terme favorisant le respect de soi et des autres.

Qu’est ce que l’affirmation de soi ?

L’affirmation de soi consiste à exprimer ses pensées, ses émotions et ses opinions et à défendre ses droits tout en respectant ceux des autres, ceci de façon directe, honnête et appropriée. S’affirmer consiste à verbaliser une demande, formuler une critique ou encore développer un point de vue de façon adaptée. On peut s’affirmer avec des paroles ou par des gestes.

Généralement, les personnes en difficulté d’affirmation adoptent soit un comportement passif ou un comportement agressif.

Le comportement passif

Une personne qui adopte un comportement passif est une personne qui ne dit pas ce qu’elle pense et qui a tendance à suivre l’avis de l’autre. Dans un soucis de plaire, elle va effectuer les choses ou les tâches qu’elle n’a pas envie de faire pour éviter les conflits. Elle pourra rester silencieuse face à des propos irrespectueux. Elle veut tellement se faire apprécier et éviter les conflits, qu’elle ne va pas tenir compte d’elle-même. Elle se sentira alors déçue, frustrée ou lésée. Elle s’en voudra de ne pas se faire respecter ou être suffisamment écoutée.  La personne avec un comportement passif ressentira à long terme, une baisse de l’estime de soi et de la confiance en soi, de l’anxiété, un désintéressement de la part d’autrui. Chez les personnes passives, le contact visuel est fuyant, le volume verbal est faible avec une gestuelle peu expressive.

Ces personnes sont persuadées que le fait d’exprimer leurs désirs, leurs besoins, une demande ou un point de vue différent peut susciter du rejet, une perte d’affection voire des conflits. Et ces fausses croyances alimentent et maintiennent ce comportement dans le temps. Ainsi, les personnes avec une affirmation passive vont devoir apprendre à dire clairement leurs besoins, leurs limites sans avoir peur de déranger ou de blesser l’autre ou de craindre les conflits.

Le comportement agressif ou dévalorisant

Être agressif peut s’avérer être utile pour répondre à quelqu’un qui s’est montré irrespectueux. Mais à force d’utiliser l’agressivité cela peut casser les relations que l’on a avec l’autre. Plus une personne crie, moins elle est écoutée.

La personne avec une affirmation dévalorisante, pense toujours avoir raison et porte souvent un jugement négatif sur les propos d’autrui. Elle se respecte sans tenir compte de l’autre et de ses besoins. Dans ce cas de figure, la personne va chercher à obtenir ce qu’elle désire en imposant sa volonté de manière violente pour l’entourage. Chez les personnes agressives, le contact visuel est insistant, elles parlent fort avec un débit verbal rapide et une gestuelle animée.

A moyen et long terme, des effets négatifs se font ressentir, l’entourage peut se sentir rabaissé et la personne pourra éprouver une certaine culpabilité face à ses propres comportements et une insatisfaction sur le plan personnel. Il sera difficile d’entretenir une relation saine et durable avec quelqu’un.

L’idée de l’affirmation de soi serait de trouver un juste milieu entre ces 2 attitudes afin de trouver un équilibre entre ces 2 extrêmes. L’affirmation de soi ou assertivité vise à garantir les bonnes relations entre 2 personnes.

Comment trouver un juste milieu ?

Pour développer une affirmation saine, la personne doit se respecter tout en respectant l’autre. Elle doit apprendre à donner son avis, exprimer une critique, accepter un compliment, savoir en donner, ne pas attaquer, dire ses émotions, rendre la discussion plus constructive sans craindre les conflits, dire ses ressentis, apprendre à écouter les autres…

Voici quelques outils :

  • Tenir un journal de bord pour apprendre à se connaitre, porter attention à ses opinions, ses besoins, ses envies, ses émotions et ses valeurs. S’observer dans différents contextes avec diverses personnes et à divers moments.
  • S’exprimer clairement : parler en « je » et directement à la personne concernée et s’en tenir à l’essentiel afin de capter l’attention de l’autre.
  • Dans son affirmation, rester respectueux envers l’autre. Adopter un ton calme, éviter les jugements, respecter le point de vue de l’autre.
  • Assumer les conséquences positives et négatives. Accepter de vivre des désaccords.
  • Lister les avantages et les inconvénients pour une situation donnée.

Il est important d’apprendre à s’affirmer dans la vie courante car nos interlocuteurs ne peuvent pas lire dans notre tête ou deviner nos pensées. Il est important que votre interlocuteur comprenne clairement votre message, il faut que votre communication verbale et non verbale soit cohérente et de bien formuler vos demandes : clairement, honnêtement et poliment.

Il existe plusieurs modes d’affirmation :

  • Affirmation de base : S’affirmer clairement et directement. Ex : «  j’aimerais qu’on échange plus calmement”. « j’aimerais finir ce que j’ai à dire »
  • Affirmation empathique : Reconnaitre au préalable les émotions et avis de l’autre avant d’exprimer les siens. Ex : « Je comprends votre frustration, mais je préfère échanger sur un ton plus calme ».
  • Affirmation progressive : Elle consiste à s’affirmer graduellement et de plus en plus fermement face à un interlocuteur insistant qui ne tient pas compte de ce nous lui disons. Ex : « C’est la 3 -ème fois que je vous demande, pourriez-vous cesser d’insister ? »
  • Affirmation avec confrontation : Elle consiste à rappeler à votre interlocuteur ses engagements. Elle a pour but d’exprimer un message clair à la suite d’un non-respect de l’engagement initial. « Ex : nous avions convenu que .. j’aimerais que ces engagements soient respectés. »

A terme, avoir un comportement affirmatif sera bénéfique puisque vous pourrez identifier vos besoins, les verbaliser et les faire respecter. Ce type de comportement favorise sur le long terme une meilleure confiance en soi, une meilleure estime de soi, le respect de soi et le respect des autres face à soi. Cela permet d’obtenir ce qu’on désire tout en renforçant le sentiment de contrôle sur soi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib